Menu

L'internat - Frédéric Bellec

10 août 2017

Titre : L’internat
Auteur : Frédéric Bellec
Saga : Exilium
Éditeur : BoD
Nombre de pages : 440
Format | Prix | : Broché | 17.00€ | Ebook | 7.99 € |
Disponible ici : Amazon | Fnac
Résumé :
Cette semaine-là, une tempête de neige exigea la fermeture du lycée où je travaillais comme ‘pion’, mais le maintien de l’internat permit l’hébergement des élèves bloqués sur place. Par ma proximité avec le lieu de travail, je fus le seul disponible pour assurer les nuitées. La semaine se présentait alors avec un calme insolent : encadrer sept adolescents occupés à compter les flocons au sein d’un établissement vidé de son âme.
Sauf que nous n’étions pas seuls !
Au début, j’expliquais aux internes effrayés que le vent et le froid étaient responsables des bruits étranges. Jusqu’à ce que leur fréquence nous accule à l’évidence : quelque chose sans lien avec la météo avait infiltré le dortoir !
Après mon départ de la Côte d’Azur pour la petite ville de Saint-Amand-Montrond, je pensais avoir trouvé le calme dans la campagne du Centre France. Mais j’allais découvrir un énigmatique Berry, qu’au XIXe siècle Chateaubriand décrivit comme une contrée “où se passaient des choses étranges !








Exilium, exilium, exilium … Wouaw ! Cette histoire est vraiment ouf ! Et je tiens à remercier Frédéric et l’équipe de chez BoD qui m’ont enfin permit de découvrir cette histoire, cette pépite qui a été pour moi un coup de cœur !

Il y a plus d’un an maintenant, Mélanie ( Evasion Littéraire ) m’avait conseillé de découvrir cet univers. Et elle me l’a tellement bien vendu ! Rien qu'avec le résumé, la couverture 😍, la page consacré au livre ( ici ) et ce qu'elle m'en disait, je savais déjà que l’histoire allait me plaire. Et puis un an a passé, et c’est un des rares livres qui me faisait tant envie un an après, et j’ai pu enfin le lire. Et franchement je suis tellement contente de ne pas être passé à côté !


« Il est toujours plus inconfortable de sortir une « vous me faites chier ! » qu’un « tu m’fais chier ! » ! »

On va suivre Fred, un surveillant au lycée de Saint-Amand-Montrond qui va passer une semaine comment dire … pas comme les autres. Il est appelé pour garder l’internat cette semaine là, une tempête de neige force le lycée a fermer ses portes, seulement l’internat sera ouvert pour les quelques adolescents bloqués sur place. Il est le seul à habiter à quelques rues du lycée et n’est donc pas bloqué par la tempête. Cette semaine s’annonce sans encombre et à l'ancienne, la neige a causé une coupure de réseaux et une poignée d'ados sont présents. Tout se passe très bien, jusqu’à ce que des bruits étranges se fassent entendre. Et là, c’est un peu la panique, au début Fred pense que c’est le vent et puis au fur à mesure il se rend compte qu’il se voile la face. Un “bête” est rentrée dans l’internat.

« Qu’est-ce qu’un adulte, interrogea Guilhem, si ce n’est un enfant qui a souffert plus longtemps ? »

En commençant cette lecture, je ne m’attendais pas du tout, mais alors pas du tout à ça ! Cette histoire est une vrai leçon de vie, de tolérance et d’amour. C’est une histoire qui m’a été donné de lire comme jamais j’en ai lus. Aucune ne lui ressemble, et c’est sa différence qui fait sa force ! L’auteur fait passer par le biais de son histoire un message et des valeurs magnifiques. Il prône l’acceptation des autres et de leurs différences.

« Condemnant quod non intellegunt.
- Ça veut dire quoi ça, Kévin ?
- C’est du latin, ça signifie : ils condamnent ce qu’ils ne comprennent pas. »

En plus de son intrigue de fou, les personnages sont hyper attachants. Et le point vraiment positif c’est qu’on voit les personnages évoluer, on voit leurs mentalités évoluer, on les voit faire bouger les causes, accepter les différences des autres et apprendre à les accepter et les aimer tels qu’ils sont : eux-mêmes.

« Quand tu nous connaîtras mieux, alors tu nous aimeras et tu n’auras plus peur de nous.
Sa déclaration me fissura le cœur. »

La plume de l’auteur est dynamique, attachante et pleine d’humour elle ne pourra que vous faire sourire. L’auteur a su me captiver du début à la fin avec l'addiction naturelle de sa plume. J’avais continuellement envie d’en savoir plus. Le seul petit bémol que je donnerai à cette histoire c’est un petit moment de mythologie un peu long mais nécessaire a l’avancée de l’histoire. La plume de Frédéric nous met très rapidement à l'aise et est très réaliste, y compris les dialogues. Il m'a immergé totalement ce qui m'a permis de "vivre" encore un peu plus l'histoire, j'avais l'impression de me retrouver dans mon propre lycée.

« Ouais, ça doit être ça : un écureuil qui ouvre les fenêtres, fait des bons de plus de dix mètres, respire aussi fort qu’une vache asthmatique et tague les murs. Bien dopé ton écureuil ! »


Au dos il y a des petites citations de chroniqueurs qui font un peu vendeur, mais en fait non, c’est réellement ça !
Cette histoire est réellement pas comme les autres, et si ce livre vous tente, franchement ? Qu'attendez-vous ? Foncez !!


Pour l’histoire et les valeurs que porte ce roman, il mérite d’être lu par tous ! C'est plus qu'un coup de cœur !





« L’amour bannit la crainte. »

4 commentaires:

  1. Merci Julie pour cette chaleureuses chronique menée avec passion, mais aussi retenue pour conserver le cœur de l'intrigue. À très bientôt pour la suite de l'aventure...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ^^ J'ai hâte de replonger très bientôt dans l'histoire 😁

      Supprimer
  2. Comme tu donnes envie, j'ai d'autres romans à lire en ce moment mais j'espère pouvoir découvrir cette histoire plus tard^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii, il faut que tu le lise !! Ahah je comprends tout a fait, ma PAL dira la même chose, j'ai une pile de livres à lire ... Ça m'en donne le tournis des fois ! Mais il vaut mieux attendre le bon moment pour un roman et pouvoir l'apprécier a sa juste valeur ( et augmenter ses chances d'avoir un coup de cœur 😏 ).
      En tout cas j'ai hâte de savoir ce que tu en penseras quand tu le liras ^^

      Supprimer