Menu

Autorisez-vous à rêver, rêver grand !

8 septembre 2020


Aujourd'hui je suis dans un endroit merveilleux, ressourcent et inspirant. J'ai décidé de m'accorder du temps, de prendre le temps de m'ennuyer et d'apprécier le moment présent, sans personne et loin de tout.

L'ennui créé l'inspiration, le saviez-vous ? Il aide aussi à faire de bons choix, de prendre de grosses décisions. 
J'ai l'habitude de remettre en question le monde, tout le temps, les décisions que l'on prend. Pourquoi tel ou tel décisions est meilleure ou plus acceptable, selon qui ?... 
Comme beaucoup d'entre nous j'ai envie d'être heureuse, Est-ce que je le suis ? Non, en tout cas pas selon ma définition. Est-ce que je sais quoi faire pour le devenir, pas encore mais c'est ce que je compte bien creuser. Est-ce que je vais me faire violence pour y arriver quand ce sera difficile ? J'y compte bien. Est-ce que je vais essayer ? Non, tout simplement parce qu'essayer ne signifie rien, c'est une excuse. Essayez de toucher une pomme. Sois vous la touchez sois vous ne la touchez pas, mais vous ne pouvez essayer. Alors je vais y arriver, peu importe les obstacles qui sont sur mon chemin. Je suis bélier après tout 😊 Est-ce que je suis en train de me cacher derrière mon signe astrologique, tout à fait. À partir de maintenant je veux être moi-même, prendre toute la place que je souhaite, dont j'ai besoin et que je pense mériter. Alors je vais essayer, non, je n'essaye plus, je fais. J’arrête de me cacher derrière mon signe astrologique ou que sais-je. Donc je vais réussir à être heureuse, avec mon fort caractère de fonceuse je vais tout mettre en œuvre pour atteindre mon objectif. 
Une des premières choses que je souhaite mettre en place : ne plus être blogueuse littéraire. Voilà, c'est dit. J'aime toujours la lecture mais ça ne me correspond tout simplement plus. Je prends toujours autant de plaisir à lire mais je lis moins, je relis des livres que j'ai déjà lu, je n'ai plus envie de me prendre la tête. Depuis des mois on ne peut pas dire que je suis présente, par conséquent je préfère arrêter tout là. Je compte prendre une autre direction pour mon blog, une direction qui me correspond plus, qui est en l'alignement avec la personne que je veux devenir. 
Amis auteurs, amis lecteurs, sachez qu'il n'y aura plus de chronique sur mon blog. Celles que j'ai écrites resteront disponibles, je vous laisserai les liens et regrouperait les pages pour vous faciliter les recherches mais dorénavant ce ne sera plus l'actualité du blog. Vous imaginez donc que je ne ferai plus de partenariats, et tous ceux que j'ai pu accepter par le passé son annulés. Je me garde le droit de vous contacter si je suis très intéressée par votre livre pour en faire une chronique sur les réseaux ou en faire un article mais je ne souhaite plus de format chronique, je laisserai libre court à mon imagination. Sachez tout de même que j'ai passé de merveilleux moments en votre compagnie, que j'ai découvert des personnes incroyables et des vies merveilleuses et inspirantes. Inutile donc de m'envoyer des mails pour découvrir vos romans, la réponse sera non. Cependant si vous souhaitez discuter je suis toujours disponible, ce sera le maximum. 
Probablement que vous vous demandez quel sera l'avenir du blog, aucun. Non, évidemment il s'agit d'une plaisanterie. J'ai le souhait qu'il prenne une autre voie, celle du développement personnel, du lifestyle peut-être, mais surtout qu'il suive mon envie et mon évolution. Je souhaite vous partager certaines de mes réflexions, qui vous feront probablement réfléchir aussi. Mais par-dessus tout je souhaite enlever toutes les cases possibles et inimaginables qui essayeraient de s'incruster. Ce blog sera tout et rien, rempli de curiosité et de découvertes, de petits bonheurs de la vie, des moments de vie, simples. À mon image. 

Autorisez-vous à rêver, rêver grand. Les rêves se réalisent. Tu es une personne merveilleuse, crois en toi.

TAG - Les habitudes de lecteur

8 avril 2020





En quête d’un TAG pour me changer les idées, j’ai trouvé celui-ci sur le blog de Marine (Les lectures de Marinette). Et je vais de ce pas vous dévoiler mes petites habitudes de lectrice ! 




1. Est-ce que tu as un endroit préféré chez toi pour lire ? 
En réalité j’en ai plusieurs mais tout dépend de la saison. J’adore lire sur mon lit ou sur mon petit canapé, majoritairement en hiver. Actuellement je dirai plutôt dehors dans mon jardin, avec le doux soleil c’est tellement agréable. Le bruit de fond des petits oiseaux est tellement agréable 😍

2. Marque-page ou n’importe quel morceau de papier ? 
Les deux ! J’ai quelques marques pages que je trouve sublimes. Il m’arrive aussi de prendre des mouchoirs propres que je plie pour me servir de marque-page, je sais c’est très chelou mais ça m’arrive souvent. 

3. Est-ce que tu peux t’arrêter de lire n’importe où dans le livre ou dois-tu attendre la fin d’un chapitre ? 
Les deux aussi ! Tout dépend de si les chapitres sont longs ou non. S’il y a beaucoup de chapitres relativement courts je m’arrête à la fin d’un chapitre, par contre s’ils sont long, souvent j’essayer d’aller le plus loiiin possible mais j’arrive rarement à la fin du chapitre. Par contre, en grande toquée que je suis, il faut que la phrase se termine à la fin de la page, sinon je ne peux pas m’arrêter ^^ 

4. Est-ce que tu manges ou bois quand tu lis ? 
Je bois, de l’eau ou une petite limonade de façon plus exceptionnelle. Par contre je suis incapable de manger en lisant, ou alors je lis en faisant mon repas. Mais être dans mon lit ou mon canapé, impossible pour moi de manger en même temps. 

5. Multi-tâches : musique ou télévision en lisant ? 
Ni l’un ni l’autre, sinon je n’arrive pas du tout à me concentrer sur ma lecture et je suis obligée de relire la page encore et encore pour comprendre ce que j’ai lu. 

6. Un livre à la fois ou plusieurs ? 
Les deux ! Au début, j’étais très team « un seul livre à la fois », puis j’ai eu une période « plusieurs », je suis repassée à un seul livre, et maintenant je recommence à en lire plusieurs en même temps. 

7. Lire à la maison ou ailleurs ? 
Team maison ! Au maximum ce sera en pause au travail si ma lecture est vraiment super addictive, mais c’est très rare. En général quand je suis ailleurs, je me débrouille pour optimiser au maximum mon temps, donc je n’ai pas trop de temps pour lire. En ce qui concerne lire dans la voiture ou le bus, c’est très simple : je vomis … ça c’était un peu améliorer avec ma liseuse mais ce n’est pas trop ça. 

8. Lis-tu à voix haute ou en silence dans ta tête ? 
A voix haute dans ma tête. Alors, je pensais être la seule, jusqu’à ce que je lise que Marine le faisait aussi. Je sais que ça semble bizarre, mais pas du tout. Je lis dans ma tête (parce que je ne lis pas à haute voix), mais c’est tout fort dans ma tête. J’espère que mes explications auront été claires ^^ 

9. Est-ce qu’il t’arrive de sauter des pages ou même de jeter un coup d’œil plus loin dans le livre ? 
Ça m’arrive très rarement, si bien que je m’en souviens très très bien … La dernière fois (et je crois la seule), c’était dans un tome des Etoiles de Noss Head de Sophie Jomain. Je voulais absolument savoir si le personnage principal allait survivre (sachant qu’il restait des tomes après donc la réponse est probablement oui ^^) et là, j’ai lu une seule phrase. Qui m’a spoilé comme jamais, résultat des courses, j’ai passé tout le reste du livre à me dire « mais comment c’est possible, j’ai déjà bien avancé et toujours pas de signe de cette fin … ». Bref, ça m’a bien servi de leçon et je m’en suis mordue les doigts pendant un moment. 
Concernant le moment où je saute des pages … J’avoue ça m’arrive … Je n’aime pas du tout faire ça parce que mon cerveau est persuadé qu’il va louper une information capitale. Mais j’avoue, ça m’est arrivé pour Exilium (le tome 1) de Frédéric Bellec et pourtant qu’est-ce que j’aime cette saga ! En fait, il y avait un moment où il devait expliquer l’origine de je ne sais plus quoi, et pendant quelques pages, j’avoue ça ne m’a fort fort pas intéressé, j’ai sauté une page ou deux et après c’était nettement mieux. Mais je me dis encore que si ça ce trouve j’ai loupé un élément capital ! 
Résultat des courses, ces deux expériences m’ont grandement refroidi et maintenant je ne le refais plus du tout. 

10. Casser la tranche ou la garder intacte ? 
*Tombe dans les pommes* Evidemment, en tant que grande maniaque : garder la tranche intacte ! Sans aucune hésitation, ça me brise le cœur de voir une tranche cassée (même si en sois ce n’est pas grand-chose).
Maintenant avec ma liseuse, je n'ai plus peur d’abîmer mes lectures ^^

⭐⭐⭐

Et voilà ! Si jamais vous n’avez pas fait ce TAG ou si vous souhaitez le refaire, n’hésitez pas ! Bon je sais, j’arrive souvent après la guerre 🙈 C’est avec grand plaisir que j’irai voir vos réponses ^^ 
J’espère que ça vous aura plu, que vous aurez passé un bon moment.
Je vous souhaites tous le bonheur du monde, prenez bien soin de vous.

Trahie - P.C. Cast & Kristin Cast

6 avril 2020


Titre : Trahie 
Auteur : P.C. Cast & Kristin Cast 
Traductrice : Julie Lopez 
Saga : La Maison de la Nuit 
Éditeur : PKJ 
Nombre de pages : 354 
En savoir plus : Goodreads | Livraddict | Babelio


Format | Prix | : Broché | 15,20€ | Poche | 7,60€ | Ebook | 7,99 € | 
Disponible ici : Amazon | Fnac



Ce livre est un tome 2, le résumé ainsi que la chronique peuvent potentiellement vous spoiler le tome 1. 


J'ai peur.

1 avril 2020



J’ai peur. 



J’ai peur. Alors que je ne devrais pas, mais j’ai peur et je ne le contrôle pas. 

Ça fait maintenant plusieurs années que je tiens ce blog, que j’aime écrire, que c’est vraiment quelque chose qui me plait et qui me détend, mais j’en suis arrivée à une conclusion : j’ai peur. Ça me semble tellement paradoxale, parce que c’est quelque chose que je connais très bien, que j’apprécie en plus. Mais je viens de me rendre compte que (enfin) je venais de comprendre pourquoi je blogguais de moins en moins. La réponse est simple : j’ai peur. Même moi, ce constat me fait bizarre et j’ai du mal à l’accepter, mais je ne vois pas d’autre explication. 

J’ai peur. 

C’est très compliqué tout d’abord à se l’avouer… Je ne vous cache pas que ça ne me fait pas plaisir, loin de là. Et surtout, ça remet énormément de choses en question. Je suis une grande spécialiste du « je reviens » et finalement non ou pas vraiment. Et je viens de comprendre pourquoi. Ça fait des années que je commence à écrire des articles que j’ai envie de vous poster, de choses dont j’ai vraiment envie de vous parler mais je me bloque toute seule. Soit je n’arrive pas à mettre mes idées en place, soit ça ne me convient pas, bref, ça ne va jamais. 

Aujourd’hui, je me suis retrouvée, une fois de plus, devant mon ordinateur, word ouvert sur une chronique que j’étais en train de rédiger depuis une semaine (mais que j’ai commencé il y a un mois facilement). Le fait est que je n’y arrive pas. Ça fait une semaine que je me butte à essayer d’avancer cette chroniquer et je n’y arrive pas parce que je ne sais pas comment m’exprimer, ce que je veux dire, que c’est un livre que j’ai terminé fin janvier alors bon … Je ne m’en souviens pas non plus comme si je venais juste de le finir. Alors j’en ai eu tout simplement marre et j’ai choisi de tout supprimer. Cette chronique ne sortira donc probablement jamais, et en fait ce n’est pas grave, on s’en fiche. Alors ça a l’air facile comme ça, mais il m’a fallut un bon travail sur moi-même pour arriver à cette conclusion (et il n’est pas fini !). J'ai peur. Ce n'est pas grave mais c'est un fait, j'ai peur.

Quand j’ai lu, plutôt dévoré, deux saga cet hiver, j’étais tellement dans ma lecture que c’était compliqué de m’arrêter pour écrire ma chronique. Soit je ralentissais un peu le rythme de ma lecture, soit je faisais mes chroniques après, au risque de mélanger un peu l’histoire ou de ne plus avoir exactement le même avis sur le livre, maintenant que je connais la suite. Et ça me bloque. Depuis quelques années j’ai ce problème (que je ne sais toujours pas résoudre d’ailleurs). Le fait est que sur ces deux sagas, vous n’avez eu que deux ou trois chroniques sur près de dix livres … Cette histoire me rendait dingue, alors qu’en soit, on s’en fiche de quand j’écris la chronique. Du coup, je n’arrivais plus à les écrire et par la suite quand je voulais reprendre, impossible. Ça ne m’allait jamais. Pour être très honnête, je n’ai pas du tout envie que ce blog devienne une contrainte, ce n’est pas le but. Alors voilà, je vais essayer (même si me connaissant c’est mal parti) de faire juste les choses. Arrêter de me prendre la tête pour faire toujours le mieux possible, mais simplement faire dans un premier temps et en suite, on verra. J’aime faire des articles où je dis simplement ce que je pense, comme si je racontais ma lecture à une amie. Et en même temps, quand je fais ça, j’oublie des choses, forcément, mais en même temps ce sont des chroniques qui me ressemblent ... Vous voyez un peu ce vieux cercle vicieux ? Et bien voilà le petit cheminement quotidien que mon cerveau fait. La réponse est simple à mes questions, dans tous les cas ça n’ira pas, soit je pense à tout mais ça ne me ressemble pas, soit ça me ressemble mais j’oublie des choses. En même temps, si je n’y pense pas de moi-même est-ce que c’est vraiment important ? Peut-être pas. 
J'en suis donc venue à exprimer tout haut ma peur, parce que ça m'aide et par la même occasion ça me permet d'aller de l'avant plus facilement. Je vais essayer de lâcher prise et d’arrêter de vouloir toujours faire parfaitement, de me bloquer pour rien du tout. D'ailleurs cet article ne sera pas posté à une heure pile. Parce qu'en réalité on s'en fiche, mais moi ça m'a stressé pendant un moment. Au point de reporter là date d'un post ... ça va loiiin cette histoire.

Je ne sais pas si ce genre de dilemme vous arrive (que ce soit pour ce sujet ou un autre d’ailleurs). Si jamais, n’hésitez pas à venir m’en parler, on se sentira moins seuls avec nos petits soucis loin d’être existentiel mais qui te pourrissent tranquillement la vie. 

En tout cas, j’espère que cet article vous aura plu. J’espère également qu’il aura pu vous aider. 

Je vous souhaite tout le bonheur du monde, prenez bien soins de vous.

Bonne Année 2020 !

31 janvier 2020



Hellooo tout le monde ! J’espère que vous allez bien ! 

Je vous retrouve aujourd’hui dans le premier article de 2020, du coup je voulais vous souhaitez une très bonne année à tous mais également une bonne santé, et pour le reste, on se débrouille ^^

Pour ceux qui souhaitent écouter le podcast, le lien est juste ici ^^

Depuis quelques années, une idée me trotte dans l’esprit : créer une version audio des articles. Plutôt récemment l’idée m’est revenu et je me suis dit que oui ! Ça me tente toujours, alors pourquoi pas tenter l’expérience avec vous ? Personnellement j’apprécie qu’un contenu soit disponible en audio et en version écrite puisqu’à certains moments je vais préférer l’un ou l’autre en fonction des conditions extérieurs (transports en communs, ménage …). J’aime aussi pouvoir entendre l’émotion dans la voix de la personne qui parle. Je trouve que c’est un petit truc qui me manque dans les articles (même si des fois les émotions passent tout de même très bien). 

Donc j’ai bien réfléchi, et une seule conclusion m’est venue : essaye et on verra ensuite. Donc voilà, j’essaye et puis on verra. J’espère que ça pourra en intéresser certains, que ça pourra modifier votre façon de consommer un contenu écrit pour s’adapter au mieux à vous, à votre temps … 

Ce que je me dis, c’est que dans le pire des cas, j’en fais un ou deux ou même trois, et si ça ne vous/me plait pas, et bien j’arrête (oui, j’essaye de me rassurer comme je peux). Et qui sait, peut-être qu’il va s’agir d’une révélation ! En tout les cas, vu que ce n’est qu’un test je n’ai aucune envie d’investir dans un micro de folie ou dans quoi que ce soit (au moins au début), donc comme d’habitude on fera avec les moyens du bord et ça va être bien drôle je pense. J’espère aussi que la qualité audio ne sera pas trop dégueu. 

Et puis go ! Il faut se lancer à un moment donc je prends mon petit courage à deux mains et let’sss goooo ! 

Sur ce, je vous souhaite beaucoup de courage, plein d’amour, une très bonne santé et une belle année 2020. 

Et surtout n’oubliez pas : restez-vous-même, vous êtes uniques !