Menu

InLife - Antoine Delouhans

16 décembre 2017

Titre : InLife
Auteur : Antoine Delouhans
Éditeur : BoD
Nombre de pages : 108
Format | Prix | : Broché | 6.00€ | Ebook | 0.99 € |
Disponible ici : Amazon | Fnac
Résumé :
Le Commandeur Jewel est appelé sur une scène de crime, dans la cité de Furia, bâtie sur les ruines de l'ancienne Paris. Rien ne le prédestinait à faire cette rencontre aussi étonnante qu'inattendue, qui va le plonger au cœur d'un complot, bouleversant sa vision du monde et de lui-même.




Je tiens à remercier les éditions BoD qui m’ont permis de découvrir InLife ainsi que la plume d’Antoine Delouhans. Comme vous le savez, je participe à la lecture croisée #BoDFantastique, et ce livre fait partie des sélectionnés.

A ma première lecture de la quatrième de couverture, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Et honnêtement, c’était le livre qui m’inspirait le moins. Mais j’ai été très agréablement surprise au fur et à mesure que je progressais dans ma lecture ! L’univers post apocalyptique dans lequel est intégré le suspense m'a évoqué plusieurs de mes autres lectures, ce qui m'a aidé à m'approprier d'avantage l'histoire.

On se retrouve donc à Paris, en 3334. La technologie a envahi la planète et fait partie intégrante du mode de vie des terriens. Une technologie si présente qu'elle est devenue indispensable à la survie de l'espèce humaine. Mais comment les humains sont-ils devenus à ce point dépendants ? D'ailleurs, le sont-ils tous vraiment ?


Je regrette un peu que l’histoire soit aussi courte, du moins pas assez longue pour me donner le temps de m’attacher aux personnages. Mais cette contraction permet un rythme très soutenu et son lot de rebondissements. La plume fluide et accrocheuse de l'auteur nous fait voyager dans son univers sans nous laisser le temps de nous ennuyer un seul instant. La tournure que prennent les événements est surprenante, et la fin m'a scotchée et laissée sans voix ! J'étais loin d'imaginer une telle chute. Et c'est ce qui fait la force de ce roman futuriste !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire